Logo cahbLogo IHFLogo Minsep

Site Officiel de la Fédération Camerounaise de Handball

CAN handball (D): Serge Christian Guebogo « 75 jours de stage, inédit pour une sélection de handball »

Serge Christian Guebogo, sélectionneur des Lionnes du handball du Cameroun parle de la préparation de la 24e édition de la coupe d’Afrique des nations de handball féminin prévue du 8 au 18 juin 2021 au palais polyvalent des Sports de Yaoundé. La compétition acceuillera 12 équipes réparties dans trois poules. Le Cameroun a été tiré au sort dans la poule B. Cette compétition permettra pour la première fois, à quatre nations de se qualifier pour la phase finale du championnat du monde de handball féminin prévue en décembre prochain en Espagne.

CAN handball (D): Serge Christian Guebogo « 75 jours de stage, inédit pour une sélection de handball »

Serge Christian Guebogo, sélectionneur des Lionnes du handball du Cameroun parle de la préparation de la 24e édition de la coupe d’Afrique des nations de handball féminin prévue du 8 au 18 juin 2021 au palais polyvalent des Sports de Yaoundé. La compétition acceuillera 12 équipes réparties dans trois poules. Le Cameroun a été tiré au sort dans la poule B. Cette compétition permettra pour la première fois, à quatre nations de se qualifier pour la phase finale du championnat du monde de handball féminin prévue en décembre prochain en Espagne.

« Se préparer avec beaucoup de sérieux, de détermination »

Sur la préparation…

Nous avons terminé la partie foncière, nous sommes déjà dans les stratégies avec la mise en place de notre jeu collectif et offensif. Il va falloir que nous puissions résoudre les problèmes auxquels nous serons soumis par les adversaires lors de cette compétition au Cameroun. Nous avons déjà reçu trois joueuses de la diaspora, toutes des arrières à savoir Ebanga Baboka, Djiepmou Vanessa et la recrue, Karichma Epoh. Elles ont rejoint le groupe et sont intégrées dans la préparation. Nous ferons tout pour tirer le meilleur d’elles.

Concernant toujours cette préparation, le Cameroun organise une CAN avec 12 équipes réparties en trois poules, ce qui est inédit. Nous évoluerons dans la poule B, une poule assez abordable où nous rencontrerons le Kenya, le Nigeria et la RDC. Nous avons quelques informations concernant ces adversaires à travers des rencontres qu’ils ont disputé. Nous travaillons dessus. Dans notre plan de travail, nous prendrons un adversaire après l’autre et nous essaierons d’étudier le jeu de chacun, de préparer la réaction de nos joueuses face aux difficultés envisagées. Concernant les autres poules, toutes ces nations présentes à cette CAN sont dangereuses. Il faut continuer à se préparer avec beaucoup de sérieux, de détermination pour arriver au bout.

« 75 jours de stage, c’est inédit »

Sur la durée du stage et les coopérants brésiliens

Merci aux dirigeants fédéraux, au ministère des Sports et de l’Education physique, bref à l’Etat camerounais pour le nombre de jours de préparation. 75 jours de stage, c’est inédit. C’est la première fois que nous avons un tel temps de travail avec le matériel.

Pour ce qui est de la présence des Brésiliens au sien du staff, c’est le fruit d’une coopération qui existe et qui mise en valeur pas que dans le handball puisque le basketball et le volleyball notamment bénéficient de cette coopération. Avec eux, je puis dire que dans la diversité, on est plus riche. Il nous apporte une expertise qui n’est pas souvent présente ici. Nous allons en profiter au maximum.

« Le chantier est encore grand »

Sur la rencontre amicale du samedi 24 avril 2021 face à la Fondation André Nziko dames (35-16)…

Nous sommes à notre première rencontre d’évaluation depuis le début de notre préparation. Nous avions des objectifs d’évaluation à savoir un objectif individuel aussi bien défensif que offensif pour voir jauger le niveau d’assimilation des enseignements mis en place depuis un mois. Nous avions aussi un objectif tactique qui visait à vérifier si les enchaînements mis en place pouvaient être réalisés et si les joueuses le faisait avec une certaine maîtrise émotionnelle.  Nous avons également pensé à réduire le nombre de fautes techniques. Certes, nous avons gagné, mais nous restons sur notre fin. Le chantier est encore grand. Il va bien falloir que nous progressions surtout au niveau de la maîtrise émotionnelle. Nous devons pouvoir également, dans les jours à venir réduire les fautes techniques évidentes de passe et de réception. Nous comprenons que l’anxiété due à cette première rencontre a embêté l’équipe.  Nous avons bon espoir que les choses iront de mieux en mieux après plusieurs rencontres amicales.

« Nous comptons multiplier les rencontres amicales »

Perspectives

Nous devrons trouver des solutions pour attaquer les défenses offensives. C’est notre deuxième phase de préparation. Depuis un mois, début de cette deuxième phase de préparation, nous attaquons les défenses basses. Nous avons eu du mal à trouver des solutions parce que l’adversaire nous a opposé des difficultés face aux défenses offensives. C’est un chantier que nous entamerons dès la semaine prochaine (ndlr, cette semaine du 26 avril 2021). Nous comptons multiplier les rencontres amicales et nous préparer de la meilleure manière possible avec les moyens à notre disposition.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.