Logo cahbLogo IHFLogo Minsep

Site Officiel de la Fédération Camerounaise de Handball

Ligue Butagaz Energie: Celles-sur-Belle, Paola Cyrielle Ebanga dans le bain

L’arrière droite de 25 ans a rejoint au mois de juillet 2022 le club de Ligue Butagaz Energie (LBE, première division française). La Camerounaise entend bien contribuer en attendant la reprise les 3 et 4 septembre 2022.

Sa ‘vie’ a commencé en Nationale 2. Paola Cyrielle Ebanga Baboga (184 cm, 86 kg), d’alors joueuse de Dynamique de Bokito du retour du Mondial féminin de 2017, fait ses pas dans un championnat occidental : la France. Formée à la sauce camerounaise, elle trouve une voie pour l’occident en août 2018. Ses qualités morphologiques, son potentiel physique, ses atours naturels font d’elle un excellent profil pour les clubs étrangers. Son tir elle le cherche, elle balbutie. Mais elle plaît bien. Depuis le mois de juillet 2022, elle a paraphé un contrat avec le club Celles-sur-Belle, en LBE (Ligue Butagaz Energie, première division française). Elle fait donc désormais partie des joueuses étrangères qui animent la Ligue Butagaz Energie (LBE) dans les rangs de Celles-sur-Belle. Elle retrouve la puissante arrière gauche et co-équipière en sélection nationale, Karichma Ekoh Kaltoume.

Pour son intégration et celle de quatre autres coéquipières arrivées avec, le club avait organisé une journée tranquille afin de se familiariser avec les autres. Course d’orientation et réunion de présentation, pique-nique collectif, « C’est une reprise très en douceur, explique l’entraîneur cellois. On doit intégrer les recrues, c’est pour ça qu’on commence toujours par un moment hors handball. On les avait mis dans des groupes différents pour la course d’orientation, elles étaient obligées d’être au contact avec les joueuses déjà là l’an passé. », propos de l’entraîneur Thierry Vincent.

Paola Ebanga en première division française : elle n’est pas la première camerounaise à évoluer à ce niveau mais ces dernières années, la bosse partie du Cameroun, c’est bien elle. Ne le lui dites pas, elle jouera la carte de l’humilité en essayant de se souvenir de celles qui l’ont précédée à ce niveau sans véritablement. Paola Cyrielle Ebanga Baboga est la première Camerounaise née et formée au Cameroun, à rejoindre un tel niveau ces dix dernières années. La joueuse « la plus immature » d’après ses coéquipières en sélection nationale n’arrête pas de progresser. Les journaux français l’écrivent, Paola Cyrielle Ebanga est « En constante progression depuis son arrivée en France, en Nationale 2, (elle) a franchi tous les paliers », extrait d’un article.

A 25 ans, elle n’a sauté aucune marche du championnat français avant de tutoyer la première division. Colmar Centre Alsace handball (Nationale 2), Strasbourg (Nationale 1), ASUL Vaulx-en-Velin (Division 2) … maintenant la LBE (la première division). Paola Ebanga est définitivement une joueuse professionnelle et plus simplement dune joueuse de la diaspora camerounaise.  Son parcours en sélection ? Vice-championne d’Afrique (CAN 2020 organisée en 2021 au Cameroun), 28e des championnats du monde, Espagne 2021 (elle a pu inscrire 11 buts dans la poule du Cameroun et se classer parmi les meilleures buteuses camerounaises à cette compétition)… Son bagage en sélection nationale est une arme, qui créera des larmes dans les rangs des adversaires. Son passage face à la Russie, la Serbie et la Pologne l’aidera à coup sûr. « Avoir joué contre des grandes équipes, ça permet de s’améliorer en se corrigeant et en copiant. Ça apporte un plus et j’espère le mettre à la disposition du club », explique la joueuse dont la carrière dans le handball débute à l’âge 16 ans.

LLIRIA, SPAIN – DECEMBER 03: Cyrielle Ebanga Baboga of Cameroon in action during the 25th of the Women’s Handball World Championship in the preliminary round in the match between RHF Handball Federation of Russia and Cameroon at the Pla de L’Arc pavilion in Lliria, Valencia. December 3, 2021, Valencia, Spain. (Photo By Ivan Terron/Europa Press via Getty Images)

La nouvelle Celloise reh=joint une équipe qui a pu se maintenir après son accession juste la saison écoulée. Les objectifs vont croissants.  Celle-sur-Belles a participé à un tournoi de pré-saison. Après trois rencontres internationales, les joueuses du HBCC-MEP terminent sur le podium avec une victoire et deux défaites. Surtout, elles ont pu poursuivre leur préparation d’avant saison face à de grosses écuries, et cocher plusieurs cases de leur programme. « Cela nous a permis de voir que l’on est capable de faire de belles choses. On commence à avoir des confirmations sur le recrutement. Il va falloir encore travailler sur des aspects défensifs. Encore une fois, c’est difficile de tirer des enseignements. Nous sommes dans des rapports de force très élevés. Il faudra néanmoins être capable de reproduire le même type de match en championnat, avec le même engagement, la même volonté », explique Thierry Vincent. Les nouvelles venues ont pu bénéficier de temps de jeu. Paola Ebanga Baboga, « est une joueuse complète, en attaque, en défense, qui est surprenante dans le shoot ». De bons points pour la Camerounaises en attendant la LBE. Celle-sur-Belles  sait d’où il vient, il veut aussi se caller une route claire, une clarté qu’apportera Paola Ebanga qui a surpris dans le shoot.

1 Response

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.